Deux challenges pour retrouver des boucles belles et douces en 2017!

Partie I : Quelques leçons tirées de mes expériences capillaires en 2016

Pour la première fois de ma vie, je me suis sentie désemparée à propos de mes cheveux. Mes années de naturel se sont succédées presque sans embûche. Hormis les débuts où je ne comprenais pas les cheveux naturels, où j’apprenais encore à les apprivoiser, je n’avais jamais eu de moment où je voyais mes cheveux comme une cause perdue, jamais de « gros problèmes » capillaires que je cherchais à résoudre. J’avais trouvé mon petit rythme tout simple : faire des tresses quelques semaines ensuite faire un bon soin maison avec ce que j’ai dans mon frigo, profiter de mes cheveux quelques jours, refaire des tresses et ainsi de suite. Mes cheveux poussaient sans grande difficulté et à vrai dire je ne surveillais pas vraiment leur pousse. Que s’est-il passé ensuite?

shooting-ernsline-3

De l’importance de comprendre que tout « conseil » capillaire ne s’applique pas forcément à soi

En tant que grande amoureuse des cheveux naturels, je m’informe régulièrement sur tout ce qui entoure leur entretien : nouveaux produits, nouveaux soins, nouvelles techniques… Hormis ce que j’apprends via les vidéos YouTube et les blogs, je ne manque pas non plus les occasions pour assister à des rencontres autour du cheveu naturel. Pour cette raison, j’ai participé il y a quelques années, à un événement auxquels de grands noms de l’industrie capillaire afro étaient présents. J’y ai beaucoup appris sur la nature des cheveux afros, leurs besoins, leurs particularités. Bien que l’événement fut très instructif en lui-même, on ne peut ignorer le fait que BEAUCOUP trop d’informations furent partagées. Beaucoup trop pour moi en tout cas.

photo-sayaspora
Sur cette photo, j’ai un crochet-braid!

Il faut utiliser telle ou telle marque, il faut éviter telle ou telle huile, il faut faire son shampoing à telle ou telle fréquence, couper ses pointes à telle ou telle fréquence, toujours éviter d’utiliser des produits avec une composition « pas clean » (silicones et autres …). J’ai fait de mon mieux pour assimiler toutes les informations que je recevais. Une fois chez moi, j’ai même poussé les efforts plus loin en changeant du tout au tout mes habitudes capillaires.

Le cercle vicieux : vouloir mieux entretenir ses cheveux, les manipuler trop souvent et finalement empêcher la pousse

Pendant plusieurs mois je fis de mon mieux pour appliquer toutes les nouvelles choses recommandées et le résultat fut sans appel : je ne comprenais plus mes cheveux. J’étais constamment en mode « expérimentation » : à essayer des produits, à les comparer, à rechercher la sensation PARFAITE dans mes cheveux. Lorsque je n’étais pas en train d’expérimenter j’étais en train d’obséder sur la longueur. Parce que j’avais ENVIE de voir des RÉSULTATS. Je dépensais bien trop de temps, d’argent et d’énergie sur mes cheveux désormais. Ironie du sort, c’est dans cette période que j’ai le moins noté d’évolution pour mes cheveux.

shooting-ernsline-4

J’avais constamment l’impression qu’ils ne poussaient plus. Je crois même avoir stagné pendant les deux dernières années en terme de pousse. Je manipulais constamment mes cheveux à vouloir essayer toutes sortes de produits, or trop de manipulation entraîne bon gré mal gré la casse.  Pour couronner le tout, je les coupais plus fréquemment pour respecter la fameuse règle des pointes à couper tous les 3 mois (encore une autre recommandation que j’avais adopté les yeux fermés). Impossible de voir des résultats dans ces conditions.

Aujourd’hui, je me suis rendue compte qu’au final, il n’y a pas nécessairement de « bonne manière » de s’occuper de ses cheveux. La routine qui marchait le mieux pour moi, c’était celle qui me permettait de ne pas stresser autour de mes cheveux, de leur consacrer le temps minimum, et d’utiliser des ingrédients qui proviennent directement de la nature.

Partie II : En 2017, j’adopte des nouvelles résolutions capillaires!

erny-186-1

J’ai élaboré une toute nouvelle stratégie pour avoir de belles boucles longues et volumineuses en 2017. Qu’est-ce que je compte faire?

Ne plus stresser autour de mes cheveux et y consacrer un temps minimum en :

Adoptant la taie d’oreiller en satin

Riez de moi si vous voulez mais l’une des choses qui m’agaçait le plus par rapport à mes cheveux était le fameux foulard en satin à mettre tous les soirs pour ne pas se réveiller avec des cheveux secs le lendemain matin. Franchement le moment où tu t’apprêtes à dormir la nuit, tes facultés sont déjà affaiblies. S’il faut encore trouver des forces pour attacher un foulard…  Pour remédier à ce problème je me suis tout simplement acheté une taie d’oreiller en satin. Bizarrement, j’ai eu beaucoup de mal à m’en trouver un à Montréal. Finalement, je l’ai acheté en ligne sur Love Thy HnS. Service impeccable! Cheers à des nuits de sommeil sans stress!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aller me coiffer aux deux semaines chez une professionnelle

On dit qu’il est très important de connaître ses forces et faiblesses. La coiffure représentant un trop gros labeur pour moi j’ai décidé de désormais confier cette tâche ô combien fastidieuse à mes yeux à une professionnelle.  J’aurai probablement à expérimenter différents salons, dépendamment du style que je veux avoir. Pas d’inquiétude, je vous tiendrai au courant de mes futurs styles! En 2017, je dis non aux coiffures non professionnelles et peu entretenues. Amen.

Partie III : Rejoignez mes deux gros challenges!

Premier challenge : « belle sans rajout »

Alors là… Que ce soit pour des tresses, des cochets-braids, des tissages ou même des perruques, j’ai décidé de ne plus utiliser du tout des rajouts durant toute cette année et peut-être même pour les années à venir, qui sait? Je veux concentrer mes efforts sur mes VRAIS cheveux. Les faire pousser au point de pouvoir faire toutes les coiffures que je faisais avec des rajouts, avec mes propres cheveux.

Cette décision est aussi motivée par ma récente expérience avec une tresseuse qui a serré tellement fort mes cheveux en me coiffant que j’en ai perdu une grande partie au moment de défaire les tresses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je le vois également comme un excellent moyen pour apprendre à mieux connaitre mes cheveux. Je ne pourrai plus me cacher derrière les extensions pour « avoir la paix » et je serai forcée de « dealer » avec mes cheveux même lorsqu’ils coopéreront le moins. Dans le long terme, je suis convaincue que cette décision ne sera que bénéfique pour la santé de mes cheveux, sans oublier les économies que je ferai.

Je vous montrerai toutes les coiffures que je ferai durant cette période, peut-être que cela vous inspirera à rejoindre le challenge? Nous n’avons pas besoin de rajouts pour être belles mesdames 😉

Deuxième challenge : « natural products only »

Comme je vous l’avais confié plus haut, mes heures de gloire capillaire ont toujours concordé avec les périodes ou j’utilisais le plus de produits naturels dans mes cheveux. Et quand je dis produits naturels, je ne pense pas aux produits fabriqués par des marques avec des labels organiques et autres… je veux dire ne plus utiliser AUCUN produit du commerce. Eh oui! Ça a l’air difficile, mais je suis très confiante. Je l’ai déjà fait par le passé et malgré le challenge que cela représente, je suis prête à retenter l’expérience.

Les produits que je prévois utiliser

DU RHASSOUL : Shampoing, leave-in et masque

Il s’agit d’un argile plein de propriétés bénéfiques qui nous vient de l’Afrique du Nord, plus précisément du Maroc. Le nom Rhassoul, signifie littéralement « argile qui lave ». Le rhassoul se présente sous forme de petites plaques d’argile ou de poudre. C’est un produit MAGIQUE pour les cheveux parce qu’il peut jouer le rôle de shampoing, d’après shampoing et de masque et définit incroyablement bien les boucles. Pour l’utiliser comme shampoing : mélangez votre rhassoul avec de l’eau ou du jus d’aloe vera jusqu’à obtenir une texture ni trop liquide, ni trop pâteuse . Appliquez le mélange sur votre cuir chevelu et vos cheveux, et lavez comme vous l’auriez fait avec votre shampoing normal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour l’utiliser comme leave-in ou masque, mélangez le rhassoul avec de l’eau et des huiles et appliquez sur vos cheveux comme un masque normal. Attention à ne pas laisser le rhassoul totalement sécher sur vos cheveux. Vous risquez de vous retrouver avec des cheveux secs. Le temps de pose ne devrait jamais excéder 30 min. Après le rinçage du rhassoul, je suis toujours émerveillée par la douceur de mes boucles et leur définition.

LA BANANE : pour les masques

Si vous me lisez régulièrement, vous savez probablement que la banane est un de mes incontournables pour les masques hydratants. Il adoucit les cheveux, les hydrate et définit les boucles. Je vous explique comment je l’utilise dans cet article. Je vous recommande de réduire la banane en purée dans un mixeur avant de l’appliquer sur vos cheveux. Dans le cas contraire, vous aurez plein de résidus!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La glycérine végétale et le gel/jus d’aloes : masques et hydratation

Ce sont deux humectants qui sont particulièrement recommandés pour hydrater les cheveux. Les humectants fonctionnent de cette façon : lorsque vous en mettez dans vos cheveux, ils attirent l’humidité dans l’air ambiant sur vos cheveux directement et les gardent doux. Suivant ce même principe, il faut donc éviter d’en utiliser dans les périodes de l’année où l’air est plus sec (l’hiver par exemple), ces produits attireront la sécheresse dans l’air et rendront vos cheveux secs également. Lorsque vous utilisez la glycérine végétale dans un vaporisateur, la modération est le mot d’ordre : 10% de glycérine pour 90% d’eau. Pas plus sinon, vous vous retrouverez avec des cheveux secs. Vous pouvez utiliser la glycérine et l’aloe vera comme composants pour vos masques également.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le miel : Pour ses vertus nourrissantes

Il est un bon allié des cheveux naturels. Je le rajoute parfois dans mes masques pour les rendre encore plus nourrissants pour les cheveux. Je parle du miel dans cet article.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le vinaigre de cidre de pomme pour des cheveux doux

J’en ai très peu utilisé, mais je suis déterminée à l’essayer pour avoir souvent entendu parler de ses vertus pour les cheveux naturels. Je sais par exemple que lorsqu’on le mélange avec de l’argile verte, cela donne un très bon shampoing naturel pour les cheveux (plus de détails ici). Le vinaigre de cidre de pomme peut aussi être mélangé avec de l’eau ( une cuillère à soupe de vinaigre pour 200 ml d’eau) et être utilisé comme dernière eau de rinçage pour les cheveux. Une de mes amies, que j’ai également interviewé comme beauté bouclée m’a confiée que ce mélange faisait des miracles pour démêler les cheveux! Dans l’ensemble, il rend les cheveux plus brillants et plus doux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le gel de graines de lin

Ma toute dernière découverte!! C’est un gel qu’on peut fabriquer facilement soi-même à la maison en 15 min max. Découvrez comment en préparer ici. Vous aurez juste besoin des graines de lin et de l’eau. Ce gel est une bien meilleure option que les gels du commerce parce qu’il n’assèche pas les cheveux, les nourrit, les hydrate, aide à démêler et peut même être utilisé comme leave in.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les huiles et les beurres, des incontournables

Impossible d’élaborer une routine « natural products only » sans inclure les huiles et les beurres. Ce sont des incontournables pour entretenir les cheveux naturels. Il est très important d’en essayer plusieurs et de faire attention à leurs effets dans vos cheveux pour savoir quelle huile ou quel beurre est plus adapté pour VOUS. Pour en avoir utilisé pendant plusieurs années, j’en suis arrivée à la conclusion que les huiles plus légères sont celles qui marchaient le mieux pour moi et particulièrement l’huile d’amande douce et l’huile d’argan. Exit les huiles trop lourdes comme l’huile de ricin donc. Plus d’huile de coco non plus, à la longue, je me suis rendue compte que cela asséchait vraiment mes cheveux. Côté beurre, je ne pourrai me séparer de notre traditionnel beurre de karité. Je suis cependant ouverte à essayer d’autres beurre comme le beurre de mangue par exemple.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2017 sera dédiée à la santé des boucles!

Comme vous le voyez, cette nouvelle année 2017 s’annonce riche en découvertes et en expérimentation. J’espère qu’il en sera de même pour vous et que mes nouvelles « résolutions » vous inspireront à tester de nouvelles choses et à découvrir de nouvelles facettes de vos cheveux. Êtes-vous intéressés par l’un de mes deux gros challenges : le challenge « natural product only » ou le challenge « plus de rajout »? Dites-moi tout en commentaires, j’aimerais voir le plus d’entre vous me rejoindre! Que des bénéfices pour nos cheveux!

Heureuse année 2017 et que le règne des boucles perdure!

SONY DSC
http://www.harmonieetboucles.com

 

4 commentaires sur “Deux challenges pour retrouver des boucles belles et douces en 2017!

    1. Bonjour Gbenou, est-ce que tu parles de la photo en couverture de l’article? Si oui, j’ai juste fait un chignon avec un élastique ni trop grand, ni trop serré. Je met l’élastique autour de mon front, à la racine de mes cheveux et je le remonte légèrement du côté droit jusqu’à donner la forme d’un chignon de côté… Si tu n’as pas d’élastique de cette sorte, ca marche avec des bas de collant aussi. En espérant que ça t’aide 🙂

      J'aime

  1. Tres bel article,tres bien detaillé jadore.et j suis interessée par le challenge natural product only.pour les tresses j ne suis pas encore prete a me séparer de mes fils de coiffages😊

    J'aime

    1. Trop contente que tu aies apprécié Ornisse!! Et merci pour tes bons mots! Ne t’inquiètes pas, le challenge  » belle au naturel » ne concerne que les mèches synthétiques, pas les fils. Hors de question pour moi de m’en séparer aussi. En plus, ça fait partie de nos traditions africaines 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s