My Fashion break vous livre ses secrets capillaires

Je dirais qu’il y a toujours une raison particulière qui me pousse à choisir telle ou telle personne comme beauté bouclée pour une entrevue. Au final, je crois fermement que les histoires capillaires que je vais partager avec vous, ces  récits atypiques sur le « retour au naturel » vous inspireront à apprécier encore plus votre histoire à vous et surtout vous aideront à éliminer les barrières qui se créent dans votre tête lorsqu’il s’agit des cheveux naturels.

Pourquoi j’ai choisi Oriane pour le mois de Novembre?

14031544_1463552193671242_297132091_n-1

Chose étrange, deux heures avant  de débuter la rédaction de ces lignes, je me suis surprise à me demander : Pourquoi tu as choisi Oriane comme beauté bouclée de ce mois? Quelle histoire désirais tu raconter d’elle ? Qu’est ce que son profil avait de spécial?

Qu’on se le dise, son univers virtuel reflète le glamour, le chic ou même le sophistiqué… je vous laisse choisir les qualificatifs. Et ça tombe bien, l’apparence a une place centrale dans l’univers de la mode.

N’a t-elle pas eu peur que ses cheveux naturels ne soient pas bien reçus dans son milieu? N’a t-elle pas eu peur d’adopter ses cheveux afros comme partie intégrante de son identité visuelle et virtuelle? …

Ce sont des exemples de questions auxquelles je voulais obtenir des réponses pour vous, et qui m’ont amenée à faire d’Oriane, la Beauté Bouclée du mois de Novembre sur Harmonie & Boucles.

Dès les premières minutes de l’entrevue, j’ai amené le sujet qui me brûlait la langue : Comment avait-elle construit sa confiance en soi sans se laisser influencer par le fait que sur son blog, son apparence physique jouerait un rôle central? Comme Oriane me l’a confié elle – même, à l’époque où elle avait adopté le naturel, les cheveux crépus étaient loin de faire l’unanimité.

« Il faut dire que j’ai commencé My Fashion Break bien après avoir coupé les cheveux, m’a t-elle répondu, 2 ans après pour être exacte. Ils avaient déjà poussé un peu et je les avais déjà intégré comme faisant partie de mon style. C’était donc normal que je poursuive avec le blog de cette manière. Je ne me suis pas vraiment posée de questions. »

Parlant de son retour au naturel justement, à ma grande surprise, (why tho?), Oriane m’a avouée qu’elle était naturelle depuis 4-5 ans!

Sur les raisons pour lesquelles elle est devenue naturelle

« J’ai viré au naturel quand je suis venue m’installer à Paris, après mon bacc. Par contre, je pensais à arrêter le défrisage depuis que j’étais en Terminale au Bénin. Mais je ne connaissais pas du tout le système afro, et ce n’était d’ailleurs pas à la mode. Tout ce que je voulais c’était couper mes cheveux parce que le défrisage ne me réussissait vraiment pas. Mes cheveux étaient beaux et longs une semaine après le défrisage, mais ils se cassaient irrémédiablement par la suite. Il faut dire aussi que j’utilisais régulièrement le fer à lisser, ce qui est mauvais pour les cheveux. Bref, je suis retournée au naturel pour retrouver des cheveux sains »

✖While in Benin ✖📷 @lb_pix #myfashionbreak #mfbgoestocotonou #furla #furlafeeling

Une publication partagée par O R I A N E (@myfashionbreak) le

Sa stratégie pour retrouver des cheveux sains…

« Durant les deux premières années je regardais beaucoup de tutoriels sur Youtube et je m’en inspirais pour faire des soins. Je me coiffais très peu parce que l’objectif était  vraiment de les rendre plus sains. Je faisais des bains d’huiles, des masques profonds »

Vous pensez bien que je lui ai demandé quels étaient ses produits préférés pour réaliser ces soins. Vous êtes prêtes à noter? Voici ce qu’elle m’a répondu :

« Dans l’ensemble, tout ce qui est fait à base de beurre de karité marche vraiment très bien pour moi. Il y a beaucoup de marques classiques que j’utilisais à mes débuts et que j’ai continué à utiliser aujourd’hui comme Dop, Garnier. J’ai découvert par la suite Mizani qui propose de très bon soins surtout pour les cheveux secs. Leurs soins pénètrent vraiment très bien. Une autre marque qui m’a beaucoup aidée, c’est Les secrets de Loly parce que leurs produits sont tous naturels. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les deux marques qu’elle a conservé dans sa routine, à la longue, sont Les secrets de Loly et Mizani

« Les produits que j’aime le mieux chez Les secrets de Loly, ce sont leurs laits capillaires. J’ai horreur de la sensation de gras que les crèmes apportent aux cheveux donc j’ai adopté les laits de chez Les Secrets de Loly. J’utilise également leur sérum qui est en fait un mélange d’huile. J’aime beaucoup, parce que ça me permet d’avoir les bénéfices de plusieurs huiles en une seule utilisation. Chez Mizani, j’utilise principalement leurs shampoing, après-shampoing et soins profonds qui sont vraiment top »

Sa routine capillaire étape par étape

1- Sa routine capillaire commence donc avec son shampoing et son après-shampoing qu’elle fait aux deux semaines.

« Je lave mes cheveux toutes les deux-trois semaines. Je trouve que ça ne sert à rien de les laver trop fréquemment. Lorsqu’ils sont trop propres comme lorsqu’ils viennent d’être lavés, je les trouve plus raides et plus difficiles à manipuler »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2- Ensuite elle fait poser son masque préféré de Mizani qu’elle laisse reposer une heure. Après le masque, elle rince ses cheveux, applique son lait capillaire de chez « Les Secrets de Loly en plus du sérum à base d’huiles (macadamia, jojoba). À partir de là elle pourra faire ses twist.

« Il m’arrive parfois d’étirer mes cheveux au séchoir avant de faire mes twists, parce que les cheveux « shrinkent » et sont plus courts lorsqu’ils viennent d’être lavés. Ce qui m’aide le plus pour garder mes cheveux étirés c’est la technique suivante :  faire mes twist après le lavage, les défaire le lendemain pour avoir un twist out que je garde pendant une semaine. La semaine qui suit, je refais mes twist sur mes vieux twist-out. »

Pour faire repousser les tempes dégarnies en 3 mois

« J’ai eu un gros problème capillaire il y a quelque temps : je m’étais fait faire des dreads quand j’étais à Paris. Mais celle qui me les avait fait, les a trop serrés et n’avait pas suffisamment hydraté les cheveux. Résultat : au moment de les défaire une bonne partie de mes cheveux de devant s’était arrachés. Mes dreads s’étaient carrément arrachés avec mes cheveux. Peu de personne s’en sont rendu compte parce que ça a vite repoussé, en 3-4 mois pour être exacte. Comment je les ai fait repousser? En massant tous les jours mes tempes avec des huiles et en utilisant une crème et un spray que j’appliquais tous les jours également. Il s’agit de la crème « Herbal Hair Booster » de la gamme « Cindy Cristal » et d’un spray « Alostyl 5″. Ma mère m’a recommandé ces produits et ils ont marché du tonnerre. Je les ai d’ailleurs recommandé à une amie pour qui ils ont très bien marché également »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les tempes dégarnies sont un problème récurrent chez beaucoup d’entre nous. J’espère que ces recommandations vous aideront si vous souffrez d’alopécie. 😀

La coiffure signature « My Fashion Break »

En parcourant la page Instagram d’Oriane, je suis tombée en amour avec un de ses look rétro. Ce qui fait réellement le charme de ce look?  Vous vous en doutez, c’est la coiffure qui va avec : le chignon avec la frange… Je dirais que c’est un peu comme la signature capillaire d’Oriane. Comment est-ce qu’elle réalise cette coiffure?

« C’est une coiffure vraiment facile à réaliser. Je la fais souvent à la fin lorsque ma coiffure initiale a vraiment vieilli, et qu’il n’y a (presque) plus rien à faire avec mes cheveux. Avec les cheveux naturels, même lorsqu’on pense qu’on ne peut plus rien faire avec avec, il y a toujours des coiffures qu’on peut réaliser : une petite frange, un chignon derrière et c’est tout. J’utilise des bobby pin (barrettes) pour faire tenir la frange en avant. Mon afro-puff, je le fais en utilisant des bas de collant que je déchire, à la place des élastiques qui sont souvent soit trop larges, soit trop serrés pour faire des chignons. Avec les collants, tu peux ajuster plus facilement ton chignon. C’est mon petit secret »

Comme elle nous l’avait confié , Oriane essaie d’espacer ses shampoings pour éviter de trop manipuler ses cheveux. Résultat : même lorsque ses twist vieillissent, elle trouve des moyens de les « re-pimper », en réalisant cette coiffure rétro par exemple.

Et voilà! nous avons fait le tour de la routine et des astuces capillaires de la créatrice de « MY FASHION BREAK ». Pour avoir encore plus d’inspiration, et en apprendre plus sur les cheveux afros et la mode, n’oubliez pas de lire, mon entrevue tout en style avec elle : Mode et cheveux crépus, une liaison dangereuse?  

Merci de m’avoir lue, à bientôt! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s