5 secrets de pousse que nous pouvons toutes recopier chez Zalika!

On a tous cette amie, dont les cheveux poussent à un rythme vertigineux : à chaque fois qu’on la croise, ses cheveux sont plus longs que la dernière fois. Alors forcément on veut connaître son secret, on veut savoir ce qu’elle fait et qu’on ne fait pas. Mais à chaque question posée sur comment elle entretient ses cheveux, elle répond souvent qu’elle ne fait rien de spécial!  

Comment ça rien de spécial? Parce que je ne pouvais personnellement pas me contenter de cette réponse, je me suis rapprochée de Zalika pour vous, une jeune femme et amie dont la pousse des cheveux m’a toujours impressionnée, tellement ça avait l’air de se faire sans efforts! C’est dans un beau restaurant du centre-ville de Montréal que nous nous sommes rencontrées (Vous vous rappelez de mon live facebook? C’était elle que j’allais rencontrer 😀 ). Et après lui avoir posé plusieurs questions sur sa routine capillaire, je peux vous dire que j’en ai appris beaucoup sur les choses qui peuvent faire la différence en matière de pousse des cheveux afros. J’ai résumé toutes les réponses qu’elle m’a données en 5 secrets de pousse que je suis toute excitée de partager avec vous. On prend des notes les amis! 😀 

IMG_0648
Début de l’entrevue avec Zalika

L’interview commence et ma première grosse surprise c’est d’apprendre que Zalika ne s’est jamais défrisé les cheveux. Par contre il y a 6 ans maintenant elle avait coupé tous ses cheveux , ça doit être la raison pour laquelle j’ai pris pour acquis qu’elle se défrisait par le passé.

2309_51377293513_9416_n
Zalika en 2009 après avoir coupé ses cheveux

Mais n’allez pas penser que pour cette raison, elle a été épargnée des mauvaises expériences capillaires. Aussi loin qu’elle peut s’en rappeller, malgré la bonne volonté de sa mère, démêler n’était pas une expérience aisée. Et pour couronner le tout, enfant, plusieurs de ses coiffeuses étaient bien déterminées à lui faire adopter le défrisage. Elle m’a même raconté qu’elles faisaient parfois exprès de lui faire mal en la coiffant pour l’obliger à défriser ses cheveux. Seriously?

gif smh

Ces cheveux restés naturels,avaient une bonne longueur, mais à un moment elle a eu l’impression qu’ils ne poussaient plus du tout. Peu de temps après, elle prend la décision de tout couper et c’est ce qui m’amène au premier secret de pousse que j’ai tiré de son expérience capillaire .

1- Profitez de vos cheveux à chaque étape!

Avoir pris la décision de couper ses cheveux, a permis à Zalika d’apprendre une leçon importante : il est essentiel de profiter de ses cheveux à tous les stades qu’ils soient courts, mi-long ou longs. Ce sont ces premières étapes qui lui ont permis d’expérimenter plusieurs styles de coiffures, différents produits. Tout cela lui a permis de savoir aujourd’hui ce qui marche bien pour elle, et ce qui marche moins bien.

IMG_0692

Lorsque nous adoptons les cheveux naturels, nous sommes parfois tellement dans l’attende qu’ils soient longs, que nous oublions d’apprendre à les apprivoiser quand ils sont encore courts. Or c’est l’étape idéale pour le faire, parce qu’ils demandent beaucoup moins d’efforts.

Si vous vous demandez ce que Zalika faisait comme coiffure lorsque ses cheveux étaient courts, voici ce qu’elle m’a répondu :  » Il me suffisait juste de les (ses cheveux) mouiller un peu et j’étais prête à sortir. Je rajoutais à l’occasion un peu de gel pour que les boucles tiennent. La phase la plus difficile pour moi, c’était cette période de transition dans laquelle les cheveux ne sont ni trop courts, ni trop longs. Mais j’y suis arrivée en faisant comme coiffure des crêtes, des coiffures avec des pinces  » Comme quoi, il ne faut pas hésiter à faire preuve de créativité! 😉

2-Oubliez vos cheveux et ils pousseront!

Si je devais résumer mon interview avec Zalika en une seule phrase ce serait bien celle-là. Lorsque je lui ai demandé quelle était sa routine d’entretien pour ses cheveux, ce qu’elle faisait de spécial pour que ses cheveux soient aussi longs, sa réponse était très surprenante:  » Ma routine c’est de ne pas me préoccuper de mes cheveux. Je suis très paresseuse avec mes cheveux et je n’ai pas de routine très stricte. Beaucoup de personnes disent d’ailleurs que c’est la raison pour laquelle mes cheveux poussent bien, parce que je ne les touche pas ou plutôt, je ne les touche que quand c’est nécessaire : pour les démêler les laver ou pour les tresser.  »

Et tenez-vous bien, elle fait en une seule fois ces trois étapes toutes les trois semaines. Laissez-moi vous donner une idée de sa routine capillaire :  tout commence par le lavage et le démêlage des cheveux (je vous parlerai des produits qu’elle utilise plus bas). Ensuite, elle fait souvent des twist avec des huiles naturelles pour définir ses boucles. Et le lendemain, elle défait ses twist. C’est cette coiffure (twist-out) qu’elle portera les trois semaines à venir! Je vous avoue que j’ai quand même été surprise par le fait qu’elle puisse garder un twist-out aussi longtemps. Mais Zalika m’a expliqué que premièrement elle a déjà des boucles naturellement assez définies, ça lui demande donc peu de travail pour les définir avec un twist-out.De plus, ses twist-out ne restent pas forcément toutes les 3 semaines aussi définies qu’au premier jour, mais elle accepte sans complexe tout ce que ses cheveux décident de faire : si les boucles ne sont plus très définies , elle porte sa coiffure comme un afro. Lorsqu’elle est fatiguée de l’afro, elle tentera alors quelques coiffures en 5 min express avec des pinces, des barrettes…  » Quand les twist-out ne sont plus définies, je vois ça simplement comme un autre style. J’essaie d’être créative et de faire un autre style avec mes boucles non définies  » .

IMG_0777
Deuxième jour de twist-out pour Zalika : ses boucles sont plus ou moins définies, mais pour elle, l’essentiel c’est de profiter de ses cheveux!

3-Il n’existe pas de produit parfait, juste des techniques parfaites!

À peine 3 produits font partie de la routine capillaire de Zalika. Et c’est une chose qui m’a beaucoup marqué chez elle : le fait qu’elle mettait très peu d’emphase sur les produits mais insistait beaucoup sur ses techniques lorsqu’elle parle de l’entretien de ses cheveux. Si une fille dont les cheveux sont en santé et longs a cette approche concernant les cheveux, cela oblige à se poser des questions. Est ce que ce sont réellement les produits qui font la différence pour l’entretien des cheveux ou il vaut mieux se concentrer sur les techniques qu’on adopte pour gérer ses cheveux? J’aurai tendance à pencher pour la dernière option. Mais quelles sont alors les techniques de Zalika pour l’entretien?

Tout d’abord elle insiste sur le fait qu’elle ne démêle ses cheveux que lorsqu’ils sont mouillés, jamais secs   » C’est seulement sous la douche que je peigne mes cheveux. Je n’essaie jamais de les peigner quand ils sont secs : je les démêle sous l’eau et avec un conditionner: soit le conditionner 3 min miracle d’Aussie (meilleur démêlant ever) ou alors le conditionner Hello Hydratation d’Herbal Essence, à la noix de coco  »

Ensuite, pour éviter que ses cheveux soit secs, elle évite de les laver trop souvent surtout avec un shampoing :  » Je ne lave pas souvent mes cheveux avec un shampoing, je préfère utiliser du conditionner pour le faire. En général, je les lave à chaque 3 semaines et j’utilise une fois sur trois un shampoing. Le reste du temps j’utilise du conditionner pour les laver et les démêler  »

Pour finir elle se coiffe, et le soir pour dormir, elle n’oublie jamais son foulard en satin!

4- Faites ce qui marche pour vous!

J’adore le fait de pouvoir prendre des conseils chez mes fellow naturals et j’aime tout autant partager mes propres conseils, partager avec les autres les choses qui ont bien fonctionné pour mes cheveux. Je trouve néanmoins que c’est très important de ne pas reproduire à la lettre ce qui marche chez les autres ou ce qui est généralement recommandé. En gros, faites ce qui marche pour vous.

Je crois d’ailleurs que Zalika me supporterait dans cette logique. Durant notre entrevue, elle me parlait parfois de certains éléments de sa routine à elle qui n’étaient pas forcément recommandés par les autres naturals, mais qu’elle a quand même choisi de faire parce que ça marchait bien sur ses cheveux :

  • Sur le démêlage de ses cheveux :

 » On me dit souvent que ce n’est pas bien de peigner les cheveux sous la douche, surtout quand ils sont mouillés, parce que les cheveux sont plus fragiles , mais c’est la seule manière que j’ai trouvé pour les démêler facilement »

Pour connaître ma technique de démêlage à moi, c’est par ici. Mais je compte bien essayer celle de Zalika avec ses conditionner préférés, on verra ce que ça donne 😉

  •  Sur la fréquence à laquelle elle coupe ses pointes :

 » J’avais pris l’habitude de couper les pointes chez le coiffeur tous les 3 mois. Mais maintenant, j’ai pris la décision de les couper moins fréquemment parce que j’ai remarqué que ça ne favorisait pas la pousse de mes cheveux. J’ai fait le test d’arrêter de couper les pointes pendant un bon moment et j’ai vu une différence incroyable pour mes cheveux : ils poussaient beaucoup mieux et plus vite.  »

C’est vrai que ce que les coiffeurs recommandent souvent de couper ses pointes tous les 3 mois. Si ça ne marche pas pour vous par contre, sentez vous libre d’établir votre propre cadence!

5-Son conseil pour les nappy qui veulent avoir des cheveux longs!

Je n’aurais pas pu terminer notre entrevue sans lui poser cette ultime question 😀 . Elle m’a livré quelques perles de sagesse que j’avais hâte de partager avec vous.

Pour les nappy qui viennent de devenir naturel :

«  Ce que je recommanderais c’est de ne pas mettre ta main dans tes cheveux tous les jours. À chaque jour démêler, peigner, twister, et le soir avant de se coucher les démêler encore, séparer, twister … Laisse tes cheveux respirer! Je pense que c’est le fait de manipuler constamment ses cheveux qui fait qu’ils ne poussent pas  »  Voilà qui est dit!

IMG_0666

Si elle devait recommander un seul produit à une nappy, ce serait :

 » Un démêlant : le Aussie 3 min miracle, parce que ce produit fait vraiment des miracles et il ne coûte que 5$  »

Le mot de la fin :

 » Sois à l’aise avec la texture de cheveux que tu as et apprend à travailler avec. Je pense que ma routine marche pour moi parce que j’aime et j’accepte toutes les textures que mes cheveux prennent. C’est parce qu’on essaie constamment de leur donner une autre forme que leur forme naturelle, une autre texture qui n’est pas naturellement la leur, qu’on les dérange autant. Une fois que tu aimes la texture de tes cheveux, tu seras moins portée à les manipuler constamment et ils pousseront bien »

C’est sur ces paroles de sagesse que nous nous sommes quittées Zalika et moi. Merci de m’avoir lu mes chéris. Si vous avez aimé, partagez! 😀 Et si vous voulez en apprendre plus sur Zalika et ses cheveux, abonnez-vous à sa page instagram : @Zalika_lookbook!

 

4 commentaires sur “5 secrets de pousse que nous pouvons toutes recopier chez Zalika!

    1. Merci ma Gloglo, ça me fait tellement plaisir que ça t’aide!! Oui, parfois, il faut vraiment qu’on souffle et qu’on laisse nos cheveux de côté. Ils poussent toujours anyway. Tu me diras si tu as vu une différence avec la routine no stress 😉 Gros bisous miss :*

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s